Pourquoi devenir producteur de lin textile ?

Marges 3x supérieures
à une céréale classique

3x moins d’intrants
qu’une céréale classique

Culture
100% mécanisée

Pas d’azote
(20 unités max)

Devenir producteur de lin textile apporte beaucoup d’avantages. En plus des marges intéressantes, du peu de main d’œuvre et d’intrants, le lin textile offre un allongement des rotations des cultures et une nouvelle culture face à la réforme 2023 de la PAC.

L'histoire du lin en Bretagne

À partir du XVIe siècle, une industrie rurale se met en place sur le territoire breton. Les terres limoneuses du nord de la Bretagne, soumises au climat océanique, sont propices à la culture du lin.

L’industrie du commerce des toiles de lin place la Bretagne au cœur d’un vaste système d’échange planétaire. Les graines de lin, importées de Lituanie par le port de Roscoff, sont semées dans les sols fertiles du Trégor.

Les productions sont ensuite exportées vers l’Angleterre, l’Espagne et les colonies d’Amérique.

Dans les campagnes, enfants et adultes participent à la transformation du lin. Le paysan alterne entre les activités liées à la toile et les travaux de la ferme.

On estime ainsi à 25 000 le nombre de tisserands en Bretagne au XVIIIe siècle.

Source : Lin & Chanvre en Bretagne 

Les étapes de la culture du lin textile

Pour la culture du lin textile, on parle en général des « 100 jours du lin ». Cela représente la durée entre les semis et l’arrachage.

Le semis

Les semis se font entre mi-mars et mi-avril. Ce sont environ 2000 graines qui sont plantées au m².

La floraison

La floraison du lin a lieu courant juin. Les fleurs ne fleurissent que quelques heures avant de faner. La floraison dure une dizaine de jours car chaque fleur n’éclôt pas en même temps.

L’arrachage

Le lin est une culture qui s’arrache, et non qui se coupe. Après avoir été arraché, le lin est couché le plus parallèlement possible afin de ne pas emmêler les brins entre eux.

champ lin textile Bretagne Lin

Le rouissage et le retournage

Le rouissage est une des étapes primordiales pour une bonne qualité de fibres. L’alternance de pluie et de soleil, ainsi qu’une température douce permettront de séparer facilement les fibres des anas.

Le teillage

Une fois arrivé à l’usine de teillage, le lin va être décomposé en différents produits : les fibres longues, les fibres courtes, les anas, les graines…

Les produits et leurs utilisations

Fibres (lin teillé + étoupes) :

Textile (habillement, linge de maison…) – Matériaux composites (nautisme, automobile…) – Corderie (cordages, ficelles, fils…) – Pâtes à papier (dollars, papiers fins…)

Poussières :

Terreaux horticoles

Graines :

Huiles (peintures, encres, entretien du bois…) – Tourteaux (alimentation animale)

Anas :

Litières animales
Combustible
Enduits
Panneaux de particules (portes coupe-feu…)

Bretagne Lin

27 ZI du Fromeur

3 Rue de Guébriant

29400 Landivisiau

 

Tél : 06 65 51 65 69

Email : direction@bretagnelin.fr

Suivez notre actualité :